Onapo

bande dessinée potentielle

Pluri-lecturabilité 2009/04/27

plurilecturabiliteLa contrainte de pluri-lecturabilité a été définie par Thierry Groensteen en 1997 dans Oupus 1. La signification de la planche varie en fonction du sens de lecture des cases. Il peut être linéaire (de gauche à droite, de haut en bas,…), diagonal ou même zigzaguer sur la page comme dans certaines pluri-lecturabilités d’Etienne Lécroart.

C’est une contrainte que j’aime bien et qui est une des plus abordables de l’OuBaPo; un bon exercice pour démarrer… à se prendre la tête 🙂

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s