Onapo

bande dessinée potentielle

Adaptation répétée 2010/07/04

Contrainte Onapo n°3

L’adaptation répétée se joue à l’aveuglette et nécessite un « coordinateur ». A partir d’une page de base composée de 6 cases de bande dessinée, un premier joueur adapte librement le récit sous la forme d’un texte et le retourne au coordinateur qui confie l’adaptation retour du texte en bd à un nouveau joueur ignorant les précédentes étapes et ainsi de suite.

L’adaptation répétée s’est révélée passionante à jouer: cet aller-retour entre texte et dessin s’avère extrêmement potentiel!

Publicités
 

Wallstrip 2010/03/08

ZOOM –> Cliquez sur l’image

Envoyez vos strips à atelier.wallstrip « at » gmail.com et à loogie « at » orange.fr

 

Alzheimette 2009/09/13

 

 

alzheimette 

Contrainte Onapo n°2

L’alzheimette se joue à l’aveuglette et nécessite un « coordinateur ». A partir d’une page complète servant de base, le coordinateur efface une case sur deux et demande à un premier participant de remplir les 6 cases manquantes de façon à obtenir une nouvelle page complète formée des 6 anciennes cases et des 6 nouvelles. Le coordinateur utilise ensuite les six nouvelles cases pour faire une nouvelle page partielle composée des 6 nouvelles cases et de 6 cases blanches à compléter par un nouveau dessinateur. Et ainsi de suite à la manière d’un téléphone arabe dessiné.

L’alzheimette est une de mes contraintes préférée. En effet d’une page à l’autre, de mains en mains, il est très amusant de voir ce qui se conserve, ce qui se perd, comment le fil narratif ralentit pour repartir d’un coup dans une toute autre direction.

 

Marche-arrière 2009/09/09

 

marchearriere

Contrainte Onapo n°1

La marche-arrière consiste à réaliser une histoire à rebours en intervenant chacun son tour. La ou les dernières cases du récit sont réalisées par un premier intervenant, à charge au suivant de réaliser le même nombre de cases se situant juste avant selon le sens de lecture et ainsi de suite jusqu’à ce que l’histoire soit considérée comme complète. 

L’intérêt d’une marche-arrière est plus dans le processus de création que dans le récit obtenu. En effet, créer des cases se situant avant celles existantes demande une gymnastique d’esprit assez inhabituelle et d’analyser les sous-entendus et les prérequis contenus dans la page. Le plus dur étant non pas içi de conclure mais de commencer le récit 🙂

 

Itération iconique 2009/04/29

L’itération iconique consiste à créer un strip, une histoire, à partir d’un nombre limité de cases en ajoutant uniquement des dialogues.

J’aime beaucoup cette contrainte. Elle illustre parfaitement ce que veut dire le « potentielle » « d’Ouvroir de Bande dessinée Potentielle »; à partir d’un matériel de base très restreint, le nombre de récits pouvant être obtenu est infini!

 

Palindrome 2009/04/27

palindrome1

Un palindrome tel que définit dans Oupus 1 par Thierry Groensteen revêt une signification différente en fonction du sens dans lequel on le lit. C’est une forme longue de la pluri-lecturabilité. Les deux sens de lecture du palindrome peuvent former deux récits distincts ou mis bout à bout, ils peuvent former une seule et même histoire.

Le palindrome est une des contrainte les plus transparentes car elle ne demande pas d’effort de déchiffrage au lecteur. Paradoxalement, elle est peu pratiquée aussi je trouve intéressant de la proposer au sein de l’Onapo.

 

Pluri-lecturabilité

plurilecturabiliteLa contrainte de pluri-lecturabilité a été définie par Thierry Groensteen en 1997 dans Oupus 1. La signification de la planche varie en fonction du sens de lecture des cases. Il peut être linéaire (de gauche à droite, de haut en bas,…), diagonal ou même zigzaguer sur la page comme dans certaines pluri-lecturabilités d’Etienne Lécroart.

C’est une contrainte que j’aime bien et qui est une des plus abordables de l’OuBaPo; un bon exercice pour démarrer… à se prendre la tête 🙂