Onapo

bande dessinée potentielle

Pluri-lecturabilité 2009/04/27

plurilecturabiliteLa contrainte de pluri-lecturabilité a été définie par Thierry Groensteen en 1997 dans Oupus 1. La signification de la planche varie en fonction du sens de lecture des cases. Il peut être linéaire (de gauche à droite, de haut en bas,…), diagonal ou même zigzaguer sur la page comme dans certaines pluri-lecturabilités d’Etienne Lécroart.

C’est une contrainte que j’aime bien et qui est une des plus abordables de l’OuBaPo; un bon exercice pour démarrer… à se prendre la tête 🙂

Publicités
 

Le powerpoint

Pluri-lecturabilité

Loog

prl-le-powerpoint2

 

Canevas fléché rectangle 4×4

Pluri-lecturabilité

Voici un canevas à télécharger et à imprimer pour réaliser des planches en pluri-lecturabilité. Il permet de lire 8 strips à partir de 12 cases  et de nous envoyer tout ça en png 600 dpi. Mais les courageux peuvent ajouter des flêches et monter jusqu’à 20 strips pour 12 cases! 🙂